Sentier côtier – loi littoral

randonneurLe sentier côtier qui passe à Loctudy est le GR34. Il longe toute la côte de la Bretagne. mais à Loctudy c’est très spécial  : il faut souvent zigzaguer derrière des maisons, contourner des quartiers entiers, faire des détours qui semblent bizarres aux randonneurs.

Il suffit de consulter la carte élaborée par l’association ‘Les Amis du Chemin de Ronde du Finistère’, ACR29, pour constater que le littoral de Loctudy apparait d’une couleur différente (jaune au lieu de rouge quand la règle est respectée).

Sur les 8 km de côte que possède Loctudy combien de km de sentier côtier ???

L’accès au littoral, un droit fondamental pour tous, c’est la loi.

De tout temps l’équipe dirigeante de Loctudy a montré un laisser aller en ce qui concerne le littoral de la commune.

En mars 1968 le Conseil Municipal de Tréffiagat a démissionné en bloc pour protester contre l’inaction des pouvoirs publics à faire respecter l’interdiction d’extraction de sable de dune poursuivie par des entrepreneurs indélicats et irresponsables.

Lire l’article à ce sujet dans « Le Travailleur Bigouden » d’Avril 1968.

Et pendant ce temps là, à Loctudy, la municipalité ronronnait d’autosatisfaction et distribuait des permis de construire sur les dunes…

 

Un article du journal Le Travailleur Bigouden n°21 de Septembre 1972

D’abord on a laissé construire sur les dunes.

C’est une vieille histoire. Lors de la 2e guerre mondiale quelques familles de Loctudy ont « fait fortune » et ont construit carrément sur le littoral. Puis, dans les années 70, le maire Sébastien Guiziou osait défendre ouvertement sa pratique de laisser construire tout le long de la côte même sur les dunes (par exemple à Ezer). Il prétendait que l’entretien du littoral c’était trop lourd pour une commune, donc « donnons des permis de construire sur les dunes et les gens se débrouilleront pour se protéger« . On a vu par la suite que son raisonnement bien sûr ne tenait pas et que les propriétaires faisaient appel aux pouvoirs publics pour les protéger. Mais entre temps la côte avait été sacrifiée.

Ensuite on n’a pas obligé les propriétaires à respecter la loi littoral

Sentier côtier : respect de la loi

Art. L 160-6 du code de l’urbanisme
« les propriétés privées riveraines du domaine public sont grevées sur une bande de 3 mètres de largeur d’une servitude destinée à assurer exclusivement le passage des piétons »

Un jugement rendu par la cour d’appel de Rennes le 27 mai 2004 précise :
« Il incombe en premier lieu par le seul effet de la loi, au propriétaire de laisser libre un passage de 3 mètres et par conséquent de prendre les mesures appropriées à cette fin »

A ce sujet une longue lutte à Fouesnant a opposé des gros propriétaires à l’association « La gauche ..naturellement.. » pendant plusieurs années (de 2007 à 2012 ?). Les défenseurs de l’environnement ont eu gain de cause contre les propriétaires abusifs soutenus par le maire.
Le bon droit et la persévérance ont gagné ! Bel exemple…

En Avril 2016 un ensemble de randonneurs a envoyé une lettre à la maire de Loctudy pour lui demander de faire respecter la loi.

sentier cotier Loctudy

Ouest France du 19 avril 2016

Le cas de Pich Poud

photo ancienne

photo ancienne

Pichpoud Loctudyposte-a-signaux-de-saint-oual-loctudyCet ancien poste à signaux fait partie du patrimoine de Loctudy

http://www.loctudy.fr/Decouvrir/Histoire-et-patrimoine/Patrimoine-maritime

Situé sur un petit promontoire dominant la mer (pointe de Saint-Oual), il était un lieu de promenade et on venait pique-niquer sur l’herbe à coté.

De façon invraisemblable des permis de construire ont été délivrés tout autour de ce que la population croyait être un « domaine public ». Et maintenant il est englobé dans des propriétés privées, et rendu inaccessible. Des dirigeants communaux intelligents et responsables auraient pu au contraire en faire un site remarquable et public.

poste à signaux Loctudy

Toute la pointe de Saint-Oual laissée aux habitants et aux visiteurs… aucun des édiles de l’époque n’y ont même pensé ! Nous n’avons pas eu de chance avec nos dirigeants…

maintenant derrière des grillages de propriétés privées

maintenant derrière des grillages de propriétés privées

Dans le bulletin municipal L’Estran d’avril 2018 on lit d’ailleurs ceci :

L’estran 2018

Alors pourquoi ne pas le remettre en valeur et rétablir son accès public ??

Cela ne manque pas de sel de disserter, dans le cadre du patrimoine maritime de Loctudy, thème de ce numéro d’avril 2018, sur ce poste à signaux  et de ne rien faire pour le protéger et le rendre au Loctudistes…

Dans d’autres coins de Bretagne de tels sites ont été protégés :

poste de La Guette à Dahouët, dit « poste des douaniers »

Un contre exemple à Pleneuf Val André (22), voici l’état actuel de la pointe de La Guette à Dahouët, bien mis en valeur et resté protégé. Pourquoi les responsables de Loctudy n’ont jamais eu la même clairvoyance ???

Et à Ste Marine, commune de Combrit, le corps de garde datant du 18e siècle est entretenu, mis en valeur, et aucune municipalité n’a laissé construire autour, question de bon sens.

Corps de garde de Sainte Marine (29)

L’île Garo

Une petite île à l’embouchure de la rivière de Pont L’Abbé, reliée à la terre par un pont, mais  entourée d’un mur. Promenade sur le littoral impossible ! Ile_Garo

Que font les autorités ?

L’exemple de Fouesnant

Un article de presse de Juillet 2010 dans l’Humanité

Un article de presse de 2011 dans Le Télégramme

Un article de blog de 2011

Un article dans Forum Beg Meil de juin 2015

La loi Littoral

Télécharger en pdf

On trouve les textes officiels sur le site Internet ACR35 www.amisdescheminsderonde35.fr

De nombreuses communes s’appliquent à faire respecter cette loi.